Chroniques

La tendresse

Suspensio Regina a un coeur tendre

Il peut arriver, parfois, que l’envie soit juste celle d’un moment de douceur. Il est possible que, malgré toute la force du monde, et l’ivresse des victoires, le besoin de repos soit écouté. Une reine aussi ; une reine aussi, ça se repose ; sur une épaule. Il peut arriver, parfois, qu’une reine ait envie d’un moment de repos sur une épaule. Alors, la reine, ne disposant d’aucune épaule à proximité, fait autre chose. Elle bâtit un endroit accueillant. Un endroit pour accueillir la tendresse. Comme un nid. Puis quand le nid est terminé, elle le contemple. C’est à la fois un nid, et à la fois son oeuvre. La reine est heureuse, et désormais elle en est certaine, elle a envie de tendresse. Et tout est tendre, là. Le nid, le fond de l’air, la musique, les fesses, la bouche… Tendres. La reine prend place au creux du nid. Les oisillons volettent, les Reginettes. Ça rigole et ça vibrionne, au loin on entend les vagues et les clapotis… On voudrait partir en barque ou à vélo. On voudrait du vert tendre, des chiots, des reflets à l’horizon sur l’eau. Et puis la tendresse s’installe. Sans épaule.